Pilosité Visage et corps

La pilosité peut être mal vécue par les femmes, les adolescentes mais aussi les hommes.

Chez l’homme, le recours à l'épilation au laser se développe, notamment pour le traitement des poils situés sur le haut des joues, les lobes d’oreilles, le nez, les sourcils. Le dos et le thorax  peuvent également être traités efficacement.


Sur le visage, de nombreuses armes sont utilisées (pince à épiler, cire, rasage) mais il faut savoir que toutes ces méthodes transforment le duvet en poil : il vaut mieux décolorer que de les utiliser. Attention: il ne faut pas raser ni épiler au laser le duvet car il y a un risque de le transformer en poils.

L’hyperpilosité  caractérisée par un excès de poils, peut être divisée en 2 catégories :

  • L’hirsutisme : présence de poils dans une zone de pilosité en principe masculine (moustache, menton, fesses...) Elle nécessite un bilan hormonal et une prise en charge par un dermatologue. Le traitement au laser peut alors être remboursé en partie par la sécurité sociale et complété par un traitement.
  • L’hypertrichose : pilosité plus importante sur des zones normales telles que les bras, les jambes, le visage. Sans nécessiter de bilan hormonal elle est traitée par le laser.
  • Il appartiendra au préalable au médecin de juger s’il y a lieu d’envisager un bilan à la recherche d’un déséquilibre hormonal.

 

L’idéal est de pratiquer une épilation en recourant au laser dans le but de détruire le bulbe du poil et ce, pour un résultat durable.

Le docteur Remont utilisant à cette fin,  le laser alexandrite, traitement de référence pour l’épilation

Ce laser cible la mélanine présente dans le bulbe des poils terminaux surtout lorsqu’ils sont en phase de croissance.

  • Il est inefficace sur les poils blancs ou roux.
  • Il est préférable que la peau ne soit pas bronzée soit naturellement soit par la prise de bétacarotène ou l application d'autobronzant.
  • Il est possible d’envisager le traitement chez l’adolescent gêné ou complexé mais le nombre de séance est augmenté
  • Certaines zones (comme le visage les organes genitaux externes) sont hormonodépendantes et demandent un entretien ensuite d’une séance ou deux/an.
  • Certaines résistances sont egalement dues à certains médicaments comme les corticoides, l'obésité, l'hyperpilosité héréditaire
     

Il faut en moyenne 8 séances car 10 à 15% des poils sont détruits à chaque séance.  Elles doivent être réalisées au début tous les mois puis espacées au fur et à mesure.

Modalités: la zone à épiler doit être rasée la veille, nettoyée et démaquillée si besoin, les yeux sont protégés par des coques,
la douleur varie en fonction de la sensibilité personnelle, de la zone traitée, de la densité de poils et de leur épaissseur. Elle est réduite par le Zymmer qui pulse de l'air froid aux effets antalgiques.

Les suites : une rougeur transitoire;
une hyperpigmentation ou une dépigmentation en fonction du bronzage mais qui disparaitra progressivement à condition d'éviter l'exposition solaire.

L’épilation au laser peut être utile pour le traitement des poils incarnés, de la maladie de Verneuil.

Le ND-Yag est un laser  permettant l’épilation des phototypes foncés. Le cabinet en détient un.